Espagne. La guerre des labels du jambon serrano

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

Le syndicat principal des entreprises de la viande en Espagne, Anice, propose de faire évoluer la certification sous laquelle le jambon serrano est commercialisé. Les défenseurs des appellations protégées refusent car ils estiment que le consommateur sera floué, relève la presse espagnole.

Le jambon serrano va-t-il changer de label ? Le grand syndicat des entreprises espagnoles de la viande, Anice, y est en tout cas favorable. L’organisation professionnelle a en effet demandé au ministère de l’Agriculture “l’annulation de l’appellation ‘Spécialité traditionnelle garantie’ (STG) jamón serrano, la marque de certification sous laquelle est commercialisé ce jambon, pour lui substituer une sorte d’indication géographique protégée (IGP) applicable au jambon serrano au niveau national”, rapporte El Confidencial.

Cette proposition est même “un séisme sans précédent dans le secteur du jambon”, considère le site d’information en ligne, car elle provoque un tollé au sein du milieu associatif. Parmi les organisations opposées à ce projet : Origen España.

À lire aussi: Qui l’eût cru. Brexit : alerte à la pénurie alimentaire… en France !

L’association, qui fédère 64 des plus importantes appellations d’origine et indications géographiques d’Espagne, considère que le projet de l’Anice n’inclut aucun lien clair du produit concerné à un territoire”, indique El Confidencial.

En somme, il est “dangereux d’accorder un label géographique à un produit qui peut aussi bien être fabriqué aux Canaries que dans la province basque de Guipuscoa ou à Jabugo”, un village réputé pour sa production de jambon ibérique.

“Cela reviendrait à exploiter la réputation de la certification IGP, laquelle repose traditionnellement sur des critères de qualité plus exigeants et des conditions de fabrication plus coûteuses, pour y introduire des produits de qualité inférieure”, complète un expert du secteur

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :