Espagne: un fournisseur d'énergie poursuivi en justice après la mort de centaines d'oiseaux électrocutés

Hugues Garnier avec AFP
·2 min de lecture
Des cigognes sur un pylônes électriques en Espagne (Photo d'illustration) - Samuel Aranda / Getty Images
Des cigognes sur un pylônes électriques en Espagne (Photo d'illustration) - Samuel Aranda / Getty Images

Cigognes, buses, vautours... Le parquet de Barcelone a lancé la semaine dernière des poursuites contre le géant espagnol de l'énergie Endesa après la mort de centaines de volatiles entre 2018 et 2020 à cause de ses lignes à haute tension.

Il s'agit d'un "piège mortel" et d'un "véritable fléau" pour les oiseaux, selon un rapport du parquet: Endesa est ainsi accusée de "crime contre les ressources naturelles et l'environnement", pour n'avoir pas suffisamment isolé ses câbles électriques et ses pylônes.

L'entreprise affirme être "en totale conformité avec la loi"

Au total, 255 oiseaux sont morts entre 2018 et 2020 dans la région d'Osona, au nord de Barcelone, dans le nord-est de l'Espagne, y compris des espèces protégées comme les cigognes blanches, les vautours fauves et les buses, pointe du doigt le document rédigé par le ministère public.

"L'électrocution et la mort d'oiseaux en raison du contact direct avec les conducteurs exposés des pylônes appartenant à l'entreprise poursuivie ont affecté toute la province de Barcelone, constituant un véritable fléau connu des responsables visés", peut-on lire dans le document.

Une source d'Endesa, filiale du géant italien de l'énergie Enel, a affirmé que l'entreprise avait agi "en totale conformité avec la loi".

Les pylônes utilisés comme perchoir

Selon les experts, l'électrocution sur les lignes électriques est une menace majeure pour de nombreux oiseaux sauvages, notamment les espèces menacées, qui utilisent les pylônes comme perchoirs. D'après le parquet, Endesa n'avait "pas pris de mesures pour réparer les supports affectés qui ne respectent pas les mesures de sécurité (...) ignorant délibérément ses obligations légales de prévenir les dommages à la faune et à l'environnement".

L'entreprise a néanmoins indiqué qu'elle investirait cette année 4,6 millions d'euros dans la sécurisation de ses pylônes, soit le double des dépenses engendrées au cours de l'année 2020, rapporte The Guardian.

72 cigognes blanches mortes en 3 jours

En août 2018, 72 cigognes blanches sont mortes en trois jours lorsqu'un groupe de 700 volatiles, en pleine migration vers le sud, s'est arrêté dans la région, se posant sur 34 pylônes d'Endesa "qui n'avaient pas été mis aux normes et isolés par l'entreprise", comme elle était légalement tenue de le faire, souligne le rapport.

S'il s'agit d'un fléau mondial, le cas de l'Espagne est particulièrement sensible, car la péninsule ibérique et le détroit de Gibraltar sont des points de passage majeurs dans la migration de nombreuses espèces d'oiseaux. Selon la société espagnole d'ornithologie, l'électrocution est la principale cause de la mort des aigles royaux et des aigles de Bonelli. Près de 33.000 rapaces meurent d'électrocution chaque année en Espagne.

Article original publié sur BFMTV.com