Espagne: une enquête sur 251 pédophiles présumés dans l'Eglise catholique transmise au Vatican

·1 min de lecture
Une enquête du quotidien El Pais sur 251 pédophiles présumés dans l'Église catholique espagnole a été transmise au Vatican - (Photo d'illustration) - AFP
Une enquête du quotidien El Pais sur 251 pédophiles présumés dans l'Église catholique espagnole a été transmise au Vatican - (Photo d'illustration) - AFP

Une enquête du quotidien El Pais sur 251 pédophiles présumés dans l'Église catholique espagnole a été transmise au Vatican, qui a ouvert des enquêtes internes, d'après un article du journal paru ce dimanche.

"L'Église a ouvert une grande enquête, sans précédent en Espagne, sur 251 membres du clergé et quelques laïcs d'institutions religieuses accusés d'agressions sexuelles sur mineurs, sur lesquelles El Pais a enquêté ces trois dernières années", a écrit ce journal espagnol.

Ces accusations et témoignages portent sur des faits survenus entre 1943 et 2018 détaillés dans un rapport remis au pape le 2 décembre dernier, a précisé le quotidien, qui a publié de premières données anonymisées de ces cas sur son site internet.

Les victimes encouragées à porter plainte

En matière de violences sexuelles, les enquêtes de l'Église sont ouvertes et menées du Vatican par la Congrégation pour la doctrine de la foi, qui n'était pas en mesure de confirmer l'ouverture d'enquêtes à l'AFP dimanche.

De son côté, la Conférence épiscopale espagnole "réitère son intérêt et sa disposition à réaliser une enquête sur tous les cas d'abus" et "encourage toutes les victimes à présenter des plaintes", dans un communiqué diffusé dimanche.

Depuis 2001, le Vatican a déjà reçu 220 plaintes pour violences sexuelles dans l'Église espagnole, a précisé à l'AFP un porte-parole de la Conférence épiscopale espagnole.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles