Espagne: la droite obtient la majorité absolue en Andalousie, ancien bastion socialiste

Lors des élections régionales d’Andalousie, dimanche 19 juin, la droite traditionnelle du Parti populaire a obtenu 58 des 109 sièges, s’assurant la majorité absolue et pourra gouverner à son aise pour les quatre ans à venir dans la région espagnole la plus peuplée. Il s’agit d’un revers important pour les socialistes, ayant gouverné la région pendant près de 40 ans jusqu’à 2018 mais qui ressortent avec 26 sièges, ainsi que pour l’extrême droite, avec seulement 14 sièges.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Le candidat du Parti populaire (PP) et dirigeant sortant Juan Manuel Moreno Bonilla exulte : il ne pensait pas rempiler avec une telle différence, avec une telle ampleur. Son bonheur tient aussi et surtout à ce qu’il pourra gouverner en solitaire et qu’il n’aura pas à le faire avec l’extrême droite de Vox.

Or, c’était sa plus grande crainte : ne pas obtenir la majorité absolue et se retrouver à la merci de sa rivale ultra Macarena Olona. Celle-ci aurait pu multiplier les exigences, conditionnant son exécutif et conférant au candidat une image radicale, dont Juan Manuel Moreno Bonilla ne voulait pas.

Quant à l’extrême droite de Vox, c’est un revers important : beaucoup parlaient d’elle comme d’un rouleau compresseur qui ne cesse de grimper. Or, en Andalousie, les ultras se sont vus clairement arrêtés dans leurs ambitions.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles