Espagne : pas de détention provisoire pour le chef du Polisario

Le chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, visé par deux plaintes pour "tortures" et "génocide", a été entendu mardi par un juge espagnol qui n'a pris aucune mesure coercitive à son égard, le laissant libre de quitter l'Espagne où sa présence est à l'origine d'une crise majeure entre Rabat et Madrid.