Espagne. Sur la Costa del Sol, un parc d’attractions en chute libre

·1 min de lecture

Après quasiment cinquante ans d’existence, le parc d’attractions Tivoli World, au sud de la ville andalouse de Malaga, en Espagne, est menacé de fermeture. La crise sanitaire porte un coup de grâce à l’établissement, perclus de dettes et pris au cœur d’une bataille judiciaire.

Pour les enfants de la Costa del Sol, Tivoli World est la terre promise. Situé à quelques kilomètres de Malaga, dans le sud de l’Espagne, ce parc d’attractions peut attirer jusqu’à un million de visiteurs par an, venant profiter des montagnes russes sous le soleil d’Andalousie.

Mais aujourd’hui, Tivoli World – qui possède même sa propre monnaie, le tivolino – est menacé de fermeture. La crise sanitaire liée au Covid-19 est venue frapper le parc, déjà étranglé par les dettes et pris au cœur d’un différend judiciaire.

À lire aussi: Sacrilège. Attention à la création d’un parc de loisirs à proximité d’Angkor Wat

“La société [Cipasa] qui l’exploite est en procédure d’insolvabilité, alors qu’elle a une dette de plus de 11 millions d’euros”, explique le quotidien El País. Pour cette raison, et pour l’heure, l’administrateur judiciaire de la société exploitante ne souhaite pas que le parc rouvre ses portes pour l’été 2021.

Le parc est pourtant “rentable”

“Les problèmes ont commencé au début du siècle pour Tivoli”, poursuit le journal installé à Madrid, lorsque le parc, ouvert en 1972 et s’étendant sur 6,5 hectares dans la commune de Benalmádena, a été racheté par l’homme d’affaires Rafael Gómez en 2004. De nouvelles attractions avaient alors été créées et gérées par sa société, Cipasa.

Confronté à des ennuis judiciaires quelques années plus tard, Rafael Gómez a cédé plusieurs actifs à un groupe immobilier madrilène, Tremón, qui devait reprendre le parc. Sauf que la vente n’a jamais eu lieu, ouvrant

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :