Espagne : le casse-tête des 1 800 villages ne comptant qu’un habitant

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Le télétravail pourrait permettre de sauver certains villages espagnols de la désertification (illustration).
Le télétravail pourrait permettre de sauver certains villages espagnols de la désertification (illustration).

Loin des allées bondées de Madrid et de Barcelone (du temps où le Covid-19 ne sévissait pas encore), il est une Espagne moins connue des touristes. Là, explique Courrier international d'après une information du journal ibérique El Confidencial, des villages entiers sont à l'abandon, ou presque. Dans 1 800 de ces localités, parmi lesquelles également des paroisses ou hameaux, ne reste qu'un seul et unique habitant.

Le média espagnol se fait l'écho de l'« agonie rurale » qui frappe le pays, et précise que la plupart de ces lieux délaissés se situent dans les communautés autonomes de Galice et des Asturies. Le quotidien explique : « Là où l'on dénombrait auparavant vingt personnes qui vivaient de l'agriculture ou de l'élevage dans cinq habitations dispersées, il ne reste souvent plus qu'une personne très âgée ou un dernier paysan, qui, ayant hérité d'une exploitation, a fait le choix de la reprendre. »

Le télétravail, espoir du village abandonné

Toujours selon El Confidencial, les villages et autres hameaux constituent une épine dans le pied des pouvoirs publics locaux. Car ceux-ci doivent y assurer un service minimum et y fournir de l'électricité ou le ramassage des ordures et le passage de transports en commun.

À LIRE AUSSIComment on voyait le télétravail il y a 20 ans

Nombre de municipalités tentent toutefois de faire revivre ces localités isolées ? un espoir permis notamment par l'essor du télétravail, accéléré par la pandémie de Covid-19. Pour ce faire, elles [...] Lire la suite