Espagne: le Barça aborde en tête la dernière ligne droite en Liga

1 / 2
Neymar (d) fête un but avec ses coéquipiers du Barça Lionel Messi (g) et Luis Suarez (c) face au Celta Vigo au Camp Nou, le 14 février 2016

L'emballage final approche en Championnat d'Espagne: à dix journées de la fin, le FC Barcelone peut maintenir son rythme infernal en tête samedi contre Getafe, tandis que le Real Madrid espère ne pas décrocher dimanche à Las Palmas pour la 29e journée.

. Le Barça reposé pour le sprint

Pour la première fois en 2016, les Barcelonais ont pu s'offrir un peu de repos ces derniers jours, sans match intercalé en semaine.

Cette pause a permis aux joueurs catalans de déconnecter un peu: Neymar est parti au Brésil fêter l'anniversaire de sa soeur, Luis Suarez a rendu visite à ses anciens équipiers à Liverpool et Lionel Messi a été aperçu du côté d'Andorre.

Samedi (16h00), le trio offensif "MSN" devrait être reconstitué pour la réception de Getafe avec le retour de Neymar, suspendu à Eibar (4-0). Toutes compétitions confondues, ces trois-là ont déjà inscrit 100 buts cette saison (42 pour Suarez, 35 pour Messi, 23 pour Neymar) et semblent bien partis pour battre leur record de la saison dernière (122 buts).

Dans leur sillage, le Barça (1er, 72 pts) espère garder son rythme endiablé en tête devant l'Atletico Madrid (2e, 64 pts), qui reçoit le Deportivo La Corogne samedi soir (20h30) avec un Antoine Griezmann de retour en forme (15 buts en Liga).

L'autre enjeu pour Barcelone, invaincu depuis cinq mois, est d'étirer contre Getafe sa série d'invincibilité record en Espagne avec un possible 37e match sans défaite toutes compétitions confondues, juste avant de recevoir Arsenal mercredi en 8e retour de Ligue des champions (succès 2-0 à l'aller).

Comme l'a dit l'entraîneur Luis Enrique, l'heure n'est pas au relâchement pour les Catalans, toujours en lice pour rééditer leur somptueux triplé Liga-Coupe-C1 de 2015. "La partie décisive de la saison arrive et nous allons jouer pour les trois titres. En Liga, nous sommes évidemment en bonne position mais il reste énormément de points en jeu", a prévenu le technicien.

. Le Real part de loin

Qualifié mardi pour les quarts de la C1 aux dépens de l'AS Rome (2-0, 2-0), le Real Madrid a d'ores et déjà réussi son grand rendez-vous de la semaine.

Mais l'équipe entraînée par Zinédine Zidane (3e, 60 pts), bien que distancée à douze longueurs du Barça en Liga, ne peut pas se permettre de perdre pied au classement: toute contre-performance dimanche à Las Palmas (20h30) ferait mauvais genre dans un club aussi compétitif que le Real.

En outre, l'Atletico Madrid, voisin honni du Real, n'a que quatre longueurs d'avance. Repasser devant serait le signe d'une reconquête après le derby madrilène perdu fin février (1-0), même si le Real part de loin.

"C'est compliqué parce que nous sommes dans une position un peu difficile (en Liga)", a reconnu Zidane mardi. "Mais les joueurs savent que nous devons avant toute chose essayer de repasser à la deuxième place."

Toujours privé de Karim Benzema (cuisse), le technicien français va devoir tenir compte de la fatigue de ses joueurs, dont certains ont souffert de crampes lors de récents matchs.

En outre, le lointain voyage à Las Palmas (15e, 30 pts), dans les îles Canaries, ne s'annonce pas de tout repos: le promu canarien reste sur trois victoires d'affilée en Liga, dont un succès probant à Villarreal (1-0). Méfiance!

. Séville-Villarreal, course à l'Europe

C'est le choc du week-end: en cas de succès contre Villarreal (4e, 53 pts), Séville (5e, 45 pts) peut conserver un mince espoir de déposséder le "sous-marin jaune" de la quatrième place, donnant accès aux barrages de la Ligue des champions.

La trajectoire des Sévillans est paradoxale: incapables de remporter le moindre match à l'extérieur cette saison en Liga, ils restent en revanche sur une série de 12 victoires d'affilée à domicile.

Villarreal, attendu dimanche (16h00) au stade Sanchez-Pizjuan de Séville, est prévenu: la course à l'Europe s'annonce acharnée.

Le programme (en heures françaises):

Vendredi:

(20h30) Malaga - Sporting Gijon 1 - 0

Samedi:

(16h00) FC Barcelone - Getafe

(18h15) Celta Vigo - Real Sociedad

(20h30) Atletico Madrid - Deportivo La Corogne

(22h05) Rayo Vallecano - Eibar

Dimanche:

(12h00) Levante - Valence

(16h00) Séville FC - Villarreal

(18h15) Athletic Bilbao - Betis Séville

(20h30) Las Palmas - Real Madrid

Lundi:

(20h30) Grenade - Espanyol Barcelone