Espagne : au moins 5 000 migrants entrent à Ceuta depuis le Maroc en une seule journée

·2 min de lecture

Au moins 5 000 migrants, dont un millier de mineurs, sont parvenus lundi à atteindre l'enclave espagnole de Ceuta depuis le Maroc voisin, arrivant par la mer ou par voie terrestre, ont indiqué les autorités espagnoles, évoquant un "record" pour une journée.

Les autorités espagnoles ont évoqué une journée "record' après l'arrivée par la mer ou par voie terrestre d'au moins 5 000 migrants, dont un millier de mineurs, dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis le Maroc voisin.

Depuis les premières heures de la journée, les arrivées se sont multipliées sur le territoire espagnol du nord-ouest du Maghreb, les migrants quittant des plages marocaines situées à quelques kilomètres au sud de Ceuta, a indiqué un porte-parole de la préfecture de Ceuta, qui a confirmé qu'il s'agissait là d'un chiffre absolument inédit.

Parmi ces migrants, un homme a trouvé la mort en se noyant, selon la préfecture.

Interrogée sur leur hébergement, la préfecture a précisé que toutes ces personnes devaient être accueillies dans des hangars sur la plage d'El Tarajal, mais que les autorités se réunissaient pour évaluer la situation, sans précédent.

Des relations tendues entre le Maroc et l'Espagne

Des migrants sont arrivés par la mer, à la nage, utilisant parfois des bouées gonflables, d'autres des canots pneumatiques, et d'autres encore ont marché là où la mer "s'était retirée", tandis que d'autres ont franchi la frontière terrestre.

Le ministère espagnol de l'Intérieur a annoncé, lundi soir, dans un communiqué le "renforcement immédiat des effectifs de la garde civile et de la police nationale dans la zone" avec 200 agents supplémentaires. Rappelant que "les autorités espagnoles et marocaines ont conclu récemment un accord concernant le retour vers leur pays des citoyens marocains qui arrivent à la nage" à Ceuta, le document assure que "les contacts avec les autorités marocaines ont été maintenus" de façon "permanente".

Entre le début de l'année et le 15 mai, 475 migrants sont arrivés par voie terrestre ou par la mer à Ceuta, soit plus du double par rapport à la même période l'an passé, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur publiés il y a quelques jours.

Mais depuis quelques semaines, les relations diplomatiques entre le Maroc, allié clé de Madrid dans la lutte contre l'immigration illégale, et l'Espagne, se sont tendues.

Depuis l'accueil en Espagne du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, Brahim Ghali, pour y être soigné, le Maroc a signifié son "exaspération". Le conflit au Sahara occidental, ancienne colonie espagnole classée "territoire non autonome" par les Nations unies en l'absence d'un règlement définitif, oppose depuis plus de 45 ans le Maroc au Front Polisario, soutenu par l'Algérie.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles