Espagne: un archevêque s'excuse après un tournage inapproprié dans une cathédrale

·2 min de lecture

La cathédrale de Tolède a été utilisée comme lieu de tournage pour un clip torride du rappeur espagnol C Tangana et de la chanteuse argentine Nathy Peluso.

ESPAGNE - Voilà ce qui s’appelle un sacrilège. L’archevêque de Tolède s’est excusé auprès de fidèles offensés après que la cathédrale de la ville a été utilisée comme lieu de tournage pour le clip torride d’un rappeur, comme l’a repéré le Guardian.

La vidéo de la chanson “Ateo” (“Athée”), mise en ligne vendredi 8 octobre, montre le rappeur espagnol C Tangana et la chanteuse argentine Nathy Peluso dansant collé-serré de façon très langoureuse et équivoque dans la cathédrale construite entre le XIIIe et le XVe siècles. Le couple évolue en dansant à travers l’édifice, sous les regards médusés de prêtres. Plus tard, on peut voir la chanteuse dans un autre lieu, nue (mais le corps floué) brandissant par les cheveux la tête coupée du rappeur. Un contenu peu approprié pour un lieu sacré. 

Comme le souligne le Guardian, quelques heures après la sortie de la vidéo vendredi matin, l’archevêque de Tolède a été sommé d’expliquer comment une telle vidéo a pu être tournée au sein de la cathédrale. Dans un communiqué publié dans l’après-midi, l’archidiocèse a dit “regretter profondément ce qui s’est passé” et que l’archevêque n’avait rien su du projet, de son contenu ou du résultat final au préalable.

“L’histoire d’une conversion par l’amour humain”

“Nous demandons humblement et sincèrement le pardon de tous les fidèles, qu’ils soient laïcs ou prêtres, qui se sont sentis à juste titre blessés par cette utilisation inappropriée d’un lieu sacré”, écrit l’archidiocèse, précisant que les procédures allaient être étudiées afin de “s’assurer que rien de semblable ne se reproduise”.

Ces excuses font notamment suite aux propos, dans un autre communiqué, de Juan Miguel Ferrer Grenesche, doyen de la cathédrale. Celui-ci a assuré comprendre les réactions indignées, mais a estimé que l’idée de la chanson restait compatible avec la religion catholique. Selon lui, elle raconte “l’histoire d’une conversion par l’amour humain”. Il a, à titre d’exemple, cité le refrain: “J’étais athée, mais maintenant je crois, parce qu’un miracle comme toi doit être descendu du ciel”. 

“Nous sommes désolés que certaines personnes aient pu être contrariées. Nous demandons pardon pour avoir blessé leurs sentiments. Le but était seulement de soutenir un dialogue avec la culture contemporaine tout en respectant toujours la foi”, s’est-il toutefois excusé.

 

À voir également sur Le HuffPost: Secret de la confession: La réponse très ferme du gouvernement au président des évêques de France

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Jean-Jacques Goldman pas tendre avec le clip de Céline Dion

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles