En Espagne, 200 artistes soutiennent Pablo Hasél, un rappeur condamné pour ses propos polémiques

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La condamnation à de la prison ferme du rappeur Pablo Hasél, pour apologie du terrorisme et injure à la couronne, a suscité une polémique en Espagne. Le chanteur a reçu le soutien de 200 artistes comme Pedro Almodóvar, Javier Bardem ou Joan Manuel Serrat, et le gouvernement de Madrid a annoncé vouloir alléger les peines pour "excès dans l'exercice de la liberté d'expression".

Le 28 janvier, la justice a donné dix jours à Pablo Hasél pour se rendre volontairement en prison, ce qu'il refuse de faire. Il a été condamné à une peine de neuf mois de détention pour des tweets attaquant la monarchie et les forces de l'ordre espagnoles, qualifiées de "mercenaires de merde" et accusées de torture et d'assassinats.

Une tribune d'artistes compare l'Espagne à la Turquie ou au Maroc

Des manifestations de soutien ont eu lieu récemment à Madrid et Barcelone tandis que le réalisateur Pedro Almodóvar, l'acteur Javier Bardem et plus de 200 artistes espagnols, ont signé une tribune en faveur du rappeur, intitulée : Sans liberté d'expression, il n'y a pas de démocratie.

"Nous nous sommes unis pour montrer notre soutien à Pablo, exiger sa liberté et pour demander le retrait du code pénal de ce type de délits qui ne font que limiter, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi