Espace : les premiers touristes de SpaceX voleront autour de la Terre cette année

Rémy Decourt, Journaliste
·2 min de lecture

De tous les projets de tourisme spatial annoncés — à ne pas confondre avec les escapades suborbitales annoncées de Virgin Galactic et de Blue Origin —, SpaceX pourrait une nouvelle fois être pionnière et devenir la première entreprise privée à réaliser un vol touristique dans l’espace.

La mission, baptisée Inspiration 4, est à l’initiative de Jared Isaacman, fondateur et patron de l'entreprise Shift4 Payments. Jared Isaacman, qui sera du voyage, fera don de trois sièges à bord de la capsule Dragon, à « des individus issus du grand public, dont l'identité sera annoncée dans les semaines à venir », précise le communiqué mis en ligne sur le site Internet de SpaceX. Cependant, seuls les habitants des États-Unis de plus de 18 ans peuvent postuler. Les candidats sélectionnés auront droit à un entraînement.

SpaceX diffusera un spot publicitaire durant la rencontre du Super Bowl dimanche 7 février 2021. La sélection de l'équipage sera annoncée le 28 février. © SpaceX

Cette mission touristique est à ne pas confondre avec d’autres que SpaceX a en projet. Il y a celle que commercialise Space Adventures qui prévoit de faire voler quatre touristes à bord d’un Crew Dragon, à une altitude record, et qui veut les envoyer au-delà de la Station spatiale internationale, à plus de 400 kilomètres de la Terre. L'idée est de battre le record mondial d'altitude pour des vols spatiaux privés et de voir la planète Terre comme personne ne l'a fait depuis le programme Gemini de la Nasa, précurseur des missions Apollo. Cette mission est prévue au mieux en 2022.

Autre mission, dont la date de lancement dépendra de la disponibilité du Starship, celle à destination de la Lune que le collectionneur d'art contemporain Yusaku Maezawa s’est offerte. Ce vol touristique inédit autour de la Lune est prévu en 2023 mais aura vraisemblablement lieu plus tard. Il emportera six à huit artistes du monde entier que Yusaku Maezawa invitera.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura