Espace. “Panique” à bord de la Station spatiale internationale après un tir de missile russe

·1 min de lecture

Un missile tiré par Moscou sur l’un de ses satellites a généré lundi 15 novembre plus d’un millier de débris orbitaux qui ont mis en danger la Station spatiale internationale et ses sept astronautes. L’incident a provoqué la colère de Washington et relancé les craintes de voir l’espace se transformer en un champ de bataille entre grandes puissances.

C’est un incident qui a “déclenché la panique” à bord de la Station spatiale internationale (ISS) lundi matin, rapporte le Daily Express. Les sept astronautes qui occupent actuellement l’ISS ont dû se réfugier dans leurs vaisseaux amarrés à la station, à cause de débris générés par un tir de missile mené par la Russie contre l’un de ses satellites.

À lire aussi: Faille. De nouvelles fissures détectées dans la Station spatiale internationale

Cette mesure a été prise spécifiquement sur la base d’une évaluation des risques par la Nasa. “Avec des objets se déplaçant à une vitesse allant jusqu’à 28 000 km/h, même une collision avec un objet de la taille d’une bille aurait pu être potentiellement dévastatrice”, remarque le Daily Beast.

Les déchets spatiaux, “un problème qui s’aggrave rapidement”

L’ISS, en orbite à environ 402 kilomètres au-dessus de la Terre, a continué à passer à travers ou près du champ de débris toutes les quatre-vingt-dix minutes, mais les spécialistes de la Nasa ont estimé que l’équipage pouvait retourner à l’intérieur de la station en toute sécurité après le troisième passage, a indiqué l’agence américaine.

À lire aussi: Géopolitique spatiale. La Russie et la Chine s’allient pour conquérir l’espace

“Qu’ont dû penser les cosmonautes

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles