Espace. La Nasa se donne dix ans pour construire des réacteurs nucléaires sur la Lune

·1 min de lecture

En collaboration avec le ministère de l’Énergie américain, l’agence spatiale a lancé un appel d’offres pour la conception d’un système de production d’énergie basé sur la fission nucléaire destiné à alimenter une future base lunaire. Les propositions les plus prometteuses doivent être sélectionnées d’ici à février 2022.

“Si quelqu’un a une bonne idée sur la façon d’installer une centrale nucléaire sur la Lune, le gouvernement américain est intéressé”, rapporte AP News. Selon le site de l’agence de presse américaine, la Nasa et le principal laboratoire fédéral de recherche nucléaire ont lancé vendredi 19 novembre un appel d’offres pour déployer sur la Lune un système de production d’énergie basé sur la fission nucléaire.

L’agence spatiale américaine cherche en effet à développer, d’ici à la fin de la décennie, une source d’énergie indépendante du Soleil pour les missions sur la Lune. Et notamment pour son projet de base lunaire. Le plan de la Nasa est “audacieux”, observe Science Alert, qui rappelle que des astronautes doivent retourner sur le satellite de la Terre dès 2024, “en vue d’y établir une présence humaine à long terme”.

À lire aussi: Énergie. La première mini-centrale nucléaire de Bill Gates en fonction d’ici sept ans aux États-Unis

D’après le site scientifique australien, la Nasa et le ministère de l’Énergie américain sélectionneront les propositions les plus prometteuses d’ici à la fin février 2022, et aideront ensuite à développer ces concepts pendant une période de douze mois. Une fois ces projets évalués, la conception et la construction d’un réacteur nucléaire “qualifié pour le vol spatial” seront lancées, et une mission de démonstration aura lieu, si possible dans la décennie à venir, explique

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles