Espace: un morceau de fusée va retomber quelque part sur Terre... sans que l'on sache où

Un morceau de métal de plusieurs centaines de kilos va-t-il nous tomber sur la tête ? Un étage de fusée chinoise doit en effet retomber sur Terre d'ici samedi soir 30 juillet, de façon incontrôlée. Impossible pour le moment de dire précisément où et quand, même si le risque qu'il occasionne des dégâts est tout de même très faible.

Le 24 juillet dernier, un lanceur Longue Marche-5B s'élançait depuis le centre spatial de Wenchang au sud de la Chine, pour mettre sur orbite un nouveau module de la station spatiale chinoise. Ce fut un succès.

Sauf que… les restes de cette fusée vont tomber de façon incontrôlée. C'est une habitude : à chaque décollage, son étage principal, 20 tonnes et 33 mètres de long tout de même, s'écrase quelque part.

La raison est qu'une partie de son orbite est à 160 kilomètres, où il reste de l'atmosphère, les molécules frottent, ralentissent l'étage qui perd donc de l'altitude.

Le problème est qu'il est compliqué d'anticiper ce phénomène et donc l'heure et la position de l'impact. On sait pour l'instant que cela se passera entre les 41e parallèles nord et sud, c'est-dire dans le sud de l’Europe, l’Amérique, l'Afrique et le sud de l’Asie.

On peut se rassurer : cette zone est essentiellement composée d'océans et la majeure partie de l'engin brûlera au moment de la rentrée atmosphérique, même si certaines grosses pièces en métal peuvent résister.

On l'avait d'ailleurs déjà observé lors du lancement inaugural du lanceur Longue Marche-5B, en 2020. Des pièces avaient touché le sol en Côte d'Ivoire, endommageant des bâtiments, heureusement sans faire de blessés.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles