Espace: le budget et les ambitions de l'Agence spatiale européenne en discussion

AP - John Raoux

Une petite semaine après le lancement réussi de la nouvelle fusée lunaire de la Nasa, la politique spatiale est toujours à l'agenda. Les ministres européens de l'espace se réunissent pour deux jours à Paris pour décider du budget de l'Agence spatiale européenne (ESA) et de ses orientations pour les trois ans à venir. L'ESA n'a jamais demandé autant d'argent pour faire face aux nombreux défis à venir.

L'Agence spatiale européenne entend bien surfer sur le succès d'Artemis 1, la mission lunaire de la Nasa et sa capsule Orion. L'Europe fournit un des éléments d'Orion : son module de service, c'est-à-dire la partie qui assure sa propulsion et son alimentation électrique.

L'engin a fait un sans faute. L'agence va donc demander à ses états-membres d'en financer trois autres pour de futures missions. L'Agence spatiale européenne (ESA) veut continuer à développer son programme lunaire avec Argonaut, un cargo à destination de notre satellite. Là aussi, il faudra l'accord des ministres.

►À lire aussi : Mission «Artémis 1»: derniers préparatifs pour la nouvelle fusée lunaire de la Nasa

Les ambitions de l'ESA

►À écouter [PODCAST] : Pourquoi veut-on absolument retourner sur la Lune maintenant ?


Lire la suite sur RFI