Espace : bientôt des lanceurs utilisant des biocarburants ?

·2 min de lecture

Bien que le rôle de l’exploration spatiale dans la pollution terrestre et le réchauffement climatique soit pour le moment assez faible (les vols spatiaux étant relativement rares et coûteux), la multiplication des projets spatiaux par les différents pays, ainsi que la démocratisation du tourisme spatial, tendent à amplifier l’empreinte écologique du domaine du spatial dans un futur proche. Deux start-ups britanniques ont cherché à produire des fusées plus écologiques, et leurs projets semblent prometteurs quant à la réduction de leur empreinte environnementale.

Une fusée fonctionnant à l’Ecosene, produit de déchets plastiques

Ces deux start-ups ont misé sur l’utilisation de biocarburants : Skyrora, la première, a choisi d’utiliser un carburant fabriqué à partir du recyclage de déchets plastiques, l’Ecosene. Le principal atout écologique de ce type de carburant ne réside pas tant dans la baisse d’émissions lors de sa combustion, mais plutôt sur sa méthode de production, qui permettrait une réutilisation des déchets mondiaux. Ainsi, la société estime que son prototype de fusée produirait jusqu’à 40 % moins d’émissions (incluant le dioxyde et le monoxyde de carbone, la suie ou encore le soufre) qu’une fusée alimentée par des carburants fossiles, de la production du carburant à sa combustion. Elle affirme de plus que son carburant possède des caractéristiques énergétiques légèrement plus satisfaisantes qu’un kérosène habituel. La compagnie espère pouvoir faire décoller son prototype de fusée d’ici 2022.

Le lanceur Prime développé par la société Orbex. © Orbex
Le lanceur Prime développé par la société Orbex. © Orbex

Le biopropane, combustible 100 % renouvelable ?

La seconde, Orbex, a, quant à elle, opté pour l’utilisation du biopropane, un gaz naturel produit à partir de sources d’origine renouvelable, toutes issues de biomasse. La start-up a récemment publié une étude réalisée par des experts de l’Université d’Exeter, affirmant que leur fusée alimentée aux biocarburants produirait près de 86 % moins d’émissions qu’une fusée...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles