Espace: amarrage à la Station spatiale internationale réussi pour le Starliner de Boeing

L’arrivée à bon port pour le Starliner de Boeing. Les deux astronautes américains partis mercredi 4 juin de Cap Canaveral sont désormais à bord de la Station spatiale internationale. Et c’est un vrai soulagement pour le constructeur.

Il a fallu subir quelques frayeurs supplémentaires, mais le vol test de la capsule Starliner de Boeing a fini par s’arrimer jeudi 6 juin à la Station spatiale internationale à 17h34, en temps universel. Deux heures plus tard et après l’ouverture de toutes les trappes, effectuée avec de multiples précautions, Suni Williams et Butch Wilmore ont pu saluer les occupants de la station : quatre autres Américains et trois Russes.

À lire aussiAprès des années de reports, Boeing parvient à faire décoller Starliner en direction de l'ISS

Pour en arriver là, il a fallu surmonter des fuites d’hélium, un gaz qui permet de mettre le carburant de la capsule sous pression et les pannes de plusieurs propulseurs utilisés pour manœuvrer le module. Le contrôle de la mission à Houston a estimé que la vie des astronautes n’était pas en danger et que la mission pouvait continuer.

Le programme en a vu d’autres et a accumulé les retards depuis plus de quatre ans. Des retards dans son propre développement et surtout par rapport à la concurrence, notamment SpaceX, car le transport jusqu’à la Station spatiale internationale est un marché partagé également avec les Soyouz russes.


Lire la suite sur RFI