Espérance de vie: le Covid-19 accentue les disparités entre Blancs et Noirs aux États-Unis

·1 min de lecture

L’espérance de vie aux États-Unis est à son plus bas depuis 2006, selon les données préliminaires qui recouvrent les six premiers mois de 2020. Les chiffres montrent aussi l’importance des disparités raciales en termes de santé : l’espérance de vie des Afro-Américains a chuté de manière beaucoup plus importante que celle des Blancs.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Conséquence de l'épidémie de Covid-19, l’espérance de vie aux États-Unis s’est réduite d’un an pour l’ensemble de la population. Il s'agit de la plus forte baisse observée depuis la Seconde Guerre mondiale. Elle a carrément plongé chez les Afro-Américains : moins deux ans et demi entre 2019 et le premier semestre de 2020.

Les disparités en termes de durée de vie entre les Blancs et les Noirs se réduisaient lentement depuis plusieurs années. Elles se sont de nouveau accrues à cause du coronavirus, car les Afro-Américains vivent désormais en moyenne six ans de moins que les Blancs.

Cet écart n’avait pas été observé depuis 1998. Les chiffres reflètent l’énorme impact que la pandémie a eu sur les Afro-Américains. Ils sont plus touchés que les Blancs et enregistrent un taux de mortalité plus important.

Les experts espèrent que la vaccination des Américains atténuera ces disparités. Mais ils préviennent déjà que les Afro-Américains subiront de plein fouet la crise économique, ce qui a des conséquences tangibles sur la santé, compte tenu du coût exorbitant des soins médicaux aux États-Unis.