"On espère pouvoir sauver notre saison" : même avec des contraintes, ces gérants de campings s'enthousiasment de leur réouverture

franceinfo

"Il a prononcé le mot 'camping', c'est un soulagement !" Karine Louiset, gérante d'un camping aux Loges près d'Étretat en Seine-Maritime, n’attendait qu’un seul mot dans les annonces du Premier ministre sur la deuxième phase du déconfinement, jeudi 28 mai. L’avenir s’éclaircit enfin et le soleil qui brille sur le camping de L’Aiguille creuse fait espérer des jours meilleurs. La lumière enfin au bout du tunnel. "Là, on va pouvoir accueillir tout le monde. On est contents, dit Karine Lousiet en souriant, on est en suspend depuis tellement de semaines. Là, c'est un soulagement de se dire qu'on va pouvoir sauver notre saison. Enfin, on l'espère."

Un protocole sanitaire strict à mettre en place

La gérante enregistre déjà deux nouvelles réservations pour le mois de juin. En attendant d’avoir le protocole sanitaire définitif, validé par les autorités, elle a imaginé ses propres mesures. Et la zone la plus sensible, ce sont les sanitaires : "On va mettre en place une porte à l'entrée et une porte à la sortie, on a commandé des distributeurs de savon et des sprays de virucide pour que les gens puissent aussi eux-mêmes désinfecter avant d'aller dans les sanitaires, s'ils en ressentent le besoin", expose Karine Louiset.

On ne peut pas mettre un salarié en permanence (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi