Espèces menacées : vers l'interdiction totale de la vente d'éléphants d'Afrique à des zoos

franceinfo avec AFP

Seules les ventes d'éléphants destinées à les maintenir dans leur environnement naturel seront encore autorisées.

Une "victoire historique" saluée par les écologistes. Une grande majorité des pays signataires de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites) a décidé, dimanche 18 août, de limiter drastiquement les ventes d'éléphants sauvages d'Afrique. La capture pour des structures de maintien en captivité (parcs zoologiques, parcs de loisirs...), pratique considérée comme "cruelle" par les défenseurs de la cause animale, est donc interdite dans ces pays. Seules les ventes destinées à maintenir les animaux dans leur environnement naturel seront désormais autorisées.

La proposition devra être approuvée en séance plénière le 28 août lors de la réunion de clôture de la conférence Cites à Genève, en Suisse, sur les espèces menacées. "Cette décision va sauver un nombre important d'éléphants arrachés à leurs familles dans la nature et contraints de passer leurs vies emprisonnés dans des zoos dans des conditions médiocres", a félicité le groupe de protection animale Humane Society International (HSI) à Washington.

Le premier vote d'une conférence spécialisée de l'ONU

La vente d'éléphants d'Afrique de l'Ouest, du Centre et de l'Est, qui figurent depuis longtemps parmi les espèces protégées, était déjà interdite. Ceux d'Afrique australe, moins (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi