Une espèce rare d'albatros menacée par des souris géantes qui mangent les oeufs et les oisillons

1 / 2

Une espèce rare d'albatros menacée par des souris géantes qui mangent les oeufs et les oisillons

Des souris prédatrices, introduites accidentellement sur l'île britannique de Gough il y a plus de cent ans, "poussent les albatros, les bruants, les pétrels et autres oiseaux marins vers l'extinction", alerte la Société royale de protection des oiseaux.

Ce sont des images qui font bondir les défenseurs des animaux. Une espèce rare d'albatros risque de disparaître de l'île britannique de Gough, dans l'Atlantique Sud, a indiqué lundi la Société royale de protection des oiseaux (RSPB). La raison? De grosses souris, qui ont colonisé l'île, mangent quotidiennement leurs oeufs et tuent les oisillons, en les rongeant vivants. 

L'organisation pour la protection des animaux déplore un drame "à fendre le coeur", se déroulant sur cette île "apparemment idyllique" et inhabitée, qui abrite plus de 8 millions d'oiseaux de 23 espèces et dont la faune et la flore sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Des souris qui ont doublé voire triplé de taille

L'îlot inhabité appartient à l'archipel de Tristan da Cunha, rattaché au territoire d'outre-mer de Sainte-Hélène, au large de l'Afrique du Sud. Elle abrite notamment l'albatros Tristan da Cunha, bec rose et plumage noir et blanc, qui est menacé de disparition.

Sur son site, la RSPB explique que les souris, introduites accidentellement dans l'île au 19ème siècle, ont prospéré et doublé, voire triplé, de taille. Elles s'attaquent aux oeufs et aux oisillons, qu'elles mordent en meute, entraînant une perte de 2 millions d'individus par année, affirme la société.

Une action lancée pour éradiquer les souris

Une vidéo intitulée "Eaten Alive" ("Mangé vivant" NDLR) montre ainsi l'attaque nocturne...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi