"Escroquerie politique", "label anti-flics": Nadine Morano étrille la Nupes

Nadine Morano le 10 mai 2022 sur BFMTV  - BFMTV
Nadine Morano le 10 mai 2022 sur BFMTV - BFMTV

876450610001_6305862148112

Trois jours après l'investiture des candidats de la Nouvelle union populaire, écologique et sociale (Nupes) qui réunit sous sa bannière La France insoumise, le Parti socialiste, les communistes et les écologistes, Nadine Morano ne goûte guère la nouvelle donne à gauche.

"Ceux qui seront labellisés Nupes pour faire élire des députés qui disent, sous une forme d'escroquerie politique, que Jean-Luc Mélenchon va devenir Premier ministre. C'est faux (...) Il n'y a pas de troisième tour à l'élection présidentielle", juge la députée européenne ce mardi matin sur BFMTV-RMC.

"Un label anti-flics"

L'ancien candidat à la présidentielle a appelé les Français à "l'élire Premier ministre" le 19 avril dernier sur notre antenne. Il a d'ailleurs estimé ne "pas envisager les défaites", sur France inter dimanche dernier.

"Cette coalition, dont je me réjouis que certains socialistes aient décidé de se démarquer, est très grave. Ceux qui porteront ce label Nupes, c'est un label anti-flics, c'est comme ça qu'ils le présentent", avance encore Nadine Morano sur BFMTV. 876450610001_6305862723112

Plusieurs figures du PS ont pris leurs distances avec l'union de la gauche, à l'instar de l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et l'ex-président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui ont claqué la porte du parti. François Hollande a appelé de son côté à rebâtir "une grande force socialiste".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles