Escroquerie : de faux masques "Made in France" importés de Chine

Bien visible sur chaque boîte des masques sanitaires, un logo "Made in France" a servi à tromper les consommateurs. Les masques étaient en fait importés de Chine. L'entreprise recevait des boîtes de masques chinois et les mettait dans d'autres emballages, estampillés "Made in France". Impossible de savoir si ces masques répondaient aux normes françaises, mais depuis le 25 mars, le site est fermé. Les services de la répression des fraudes ont posé des scellés. Les salariés demandent de l'aide Au-delà du reconditionnement, les salariés ont aussi produit sur site, et ce, sans aucun contrôle de qualité, ni sanitaire. L'entreprise Coveix bénéficiait pourtant d'un agrément de l'État pour ses masques 100 % français. Aujourd'hui, les salariés se retrouvent dans une grande précarité et demandent de l'aide : ils n'ont pas perçu leur salaire de mars et leur contrat de travail court toujours. Ils ne peuvent donc pas chercher d'emploi.