Escroquerie à la compassion : l'arnaqueuse et les boxeurs

France 2

Gagner de l'argent "sur le dos" d'un enfant malade, un procédé encore plus choquant lorsque les escrocs sont les parents. En enquêtant sur les "arnaques à la compassion", Nathalie Sapena a rencontré le cas de Delphine, une mère de famille qui a écopé de deux ans de prison. Elle avait réussi à escroquer 13 000 euros via sa page Facebook, mais aussi en démarchant directement les habitants de sa commune. Extrait de "Complément d'enquête".

A Liancourt, dans l'Oise, la jeune mère de trois enfants a du mal à boucler ses fins de mois avec ses petits boulots. Quand son fils Laurent, 8 ans, se plaint d'avoir très mal au dos, Delphine a une idée. Le 8 avril 2001, elle a rendez-vous avec les dirigeants d'un club de boxe. Elle sait qu'ils sont particulièrement attentifs à la cause des handicapés.

Une arnaqueuse habile, des boxeurs généreux

Les dirigeants du Boxing Club Olympique de Pont sont une dizaine à la recevoir dans un petit bureau. "Elle avait un dossier, se rappelle le directeur, Giovanni Boggia. Elle nous a expliqué le problème 'lourd' de cet enfant […], elle avait besoin de moyens pour le faire opérer […], ça nous avait touchés."

Les boxeurs lui servent un café, la mettent à l'aise et, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi