Les escrocs volaient des diamants en les échangeant avec des faux

·1 min de lecture

La combine a déjà été illustrée dans quelques films : échanger des faux bijoux ou des faux billets contre des vrais après un tour de passe-passe. Des malfaiteurs de haut vol, qui avaient empoché des millions d'euros grâce à cette technique du "rip deal" ("transaction pourrie") sur des diamants, ont été arrêtés et mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un crime" et "escroquerie en bande organisée". C'est ce qu'a annoncé mercredi soir le parquet de la Jirs (Juridiction inter-régionale spécialisée) de Nancy.

Échangés contre une boîte vide

Le "rip deal", escroquerie très habile pour s’emparer discrètement de précieuses marchandises, nécessite préparation, bagout et dextérité. Les suspects n’en manquaient pas : on les soupçonne d’avoir ainsi dérobé en janvier à Barcelone un diamant de 12 millions d’euros ou encore à Cannes, l’été dernier, un autre diamant de 101 carats estimé à 4,5 millions d’euros. Par un tour de passe-passe, ils l’ont échangé contre la même boîte, mais vide.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

D’autres tentatives infructueuses leur sont aussi imputées à Dubaï, à Francfort et à Zurich, au point que les enquêteurs européens se sont donc coordonnés pour les retrouver et les arrêter. C'est en France que ces escrocs étaient basés.

"Seulement" 10.000 euros retrouvés

Une douzaine de suspects ont été arrêtés il y a quelques jours par la police judiciaire, essentiellement en région parisien...


Lire la suite sur Europe1