"Escobar : l’héritage maudit" : le doc événement à ne pas manquer sur RMC Story (VIDEO)

·1 min de lecture

Juan Pablo Escobar a aujourd’hui 44 ans, il est le fils aîné de Pablo Escobar, le plus grand trafiquant de cocaïne de l’histoire et chef du Cartel de Medellin dans les années 80. Dans les deux premiers volets du documentaire (4x52’) diffusés ce soir sur RMC Story (Escobar : l’héritage maudit), Juan Pablo nous raconte ce que son père, un criminel notoire, lui a légué. Un destin extraordinaire pour cet homme qui a réussi à surmonter la haine et la vengeance qui planaient au-dessus de sa famille en demandant pardon aux victimes et en œuvrant pour la paix. L’intéressé a accepté de répondre à nos questions.

TL : Pourquoi avoir accepté de faire un documentaire sur votre vie ?

Juan Pablo Escobar : Le marché était saturé de Pablo Escobar. Et d’ailleurs, j’avais moi-même participé à plusieurs documentaires qui racontaient sa vie. La proposition de Thomas Misrachi, le journaliste de BFM TV, de raconter ma vie et non celle de mon père m’a paru intéressante. C’était aussi une bonne occasion de reconstruire ma propre identité et de montrer au monde ce que j’ai fait et ce que j’ai vécu. Curieusement, c’est une question qu’on m’avait posé plusieurs fois. Mais cette fois j’ai accepté. Je devais être prêt.

TL : Elle vous manque la vie que vous avez connue lorsque votre père était en vie ?

JPE : Il y a quelques temps, j’étais à l’anniversaire de la mort de mon père et j’ai écrit quelques mots qui disaient : mon père me manque, mais pas le criminel. Ça résume bien ce qu’était ma vie d’alors. Je ne (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Le prince Ernst-August de Hanovre, époux de Caroline de Monaco, risque trois ans de prison
Les reines de la route (6ter) : pourquoi il ne faut pas louper cette série documentaire étonnante !
"Il était terrorisé de la voir faire" : comment Carla Bruni a dragué Nicolas Sarkozy le soir de leur rencontre... (VIDEO)
Valérie Trierweiler hilare après une blague osée de son compagnon Romain Magellan sur François Hollande : "Non mon amour, là je ne like pas !" (PHOTO)
La disgrâce (France 2) : pourquoi il ne faut pas manquer ce documentaire choc !