«Esclave des fournisseurs d'énergie» : le cri d'alarme d'un producteur d'endives

Les producteurs de fruits et de légumes sont pris à la gorge. Leur facture d'électricité va tellement augmenter en raison de la flambée des prix de l'énergie que cela ne vaudra même plus la peine de travailler. C'est le cas d'Hervé Persyn, gérant de la société En'diva et producteurs d'endives dans les Hauts-de-France. Invité au micro d'Europe midi , il tire la sonnette d'alarme.

"On me demande de verser 2,2 millions d'euros"

"En 2021, on a payé 100.000 euros d'électricité. Cette année, je vais payer pas loin de 200.000 euros . Et aujourd'hui, la proposition que j'ai eue, c'est 750.000 euros par an, à condition de signer pour trois ans. C'est-à-dire qu'on me demande de verser 2,2 millions d'euros à mon fournisseur d'énergie", explique-t-il. "Pour ma part, j'aurais vendu ma maison pour payer l'électricité avant la fin des trois ans."

 

>> LIRE AUSSI - Face à la crise énergétique, le PDG de Système U lance un appel pour aider les PME

 

Une situation catastrophique pour ce producteur qui tient une entreprise familiale, depuis son grand-père en 1948. Son fils devait bientôt reprendre l'exploitation. "Je me pose beaucoup de questions. Est-ce que je peux me permettre de le rendre esclave des fournisseurs d'énergie ? Je ne pense pas." Hervé Persyn demande en urgence une aide de l'État pour payer sa facture. "Ce sera pas possible autrement." Le producteur pense aussi à ses salariés, qui ont dû continuer à travailler pendant la crise du Covid. "Je ne peux pas leur dire aujourd'hui...


Lire la suite sur Europe1