Escalade. Crise des sous-marins : la France rappelle ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie

·1 min de lecture

Pour la première fois de son histoire, la France a rappelé vendredi ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie, aggravant la crise diplomatique déclenchée le 15 septembre par l’annonce du pacte militaire Aukus.

La décision a été prise par Emmanuel Macron, mais c’est son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui l’a annoncée vendredi soir. “À la demande du président de la République, j’ai décidé du rappel immédiat à Paris pour consultations de nos deux ambassadeurs aux États-Unis et en Australie”, a annoncé le chef de la diplomatie française.

“Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les États-Unis”, a-t-il ajouté.

Le pacte Aukus, qui renforce la coopération militaire entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni, prive la France d’un contrat faramineux, qui prévoyait la livraison à Canberra de 12 sous-marins à propulsion conventionnelle, pour un montant de plus de 50 milliards d’euros. En vertu du nouveau pacte, l’Australie s’équipera auprès des États-Unis de sous-marins à propulsion nucléaire.

Le rappel des deux ambassadeurs “est la décision la plus audacieuse des quatre années de présidence” d’Emmanuel Macron, qui n’a eu de cesse de “renforcer l’influence de la France dans la politique européenne, et de rallier ses voisins à sa vision d’une Europe moins dépendante du parapluie militaire américain”, remarque AP.

Posture blessante

Pour El País, cette nouvelle alliance de trois pays anglo-saxons traite comme quantité négligeable “un pays doté de l’arme nucléaire et membre permanent du conseil de sécurité des Nations unies” – une posture “blessante”. “La France se considère encore comme une puissance aux aspirations

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles