Publicité

Erwan : les dernières infos sur la disparition du jeune homme de 18 ans dans les Deux-Sèvres

Le jeune homme de 18 ans s'est volatilisé dans la nuit du 10 au 11 février à Moncoutant-sur-Sèvre, en Nouvelle-Aquitaine.

"On imagine le pire" a confié Karine, la maman d'Erwan Blais, au Figaro, assurant que son fils "n’est pas un fugueur, il n’a jamais disparu sans prévenir". Erwan, âgé de 18 ans, est porté disparu depuis une sortie en boîte de nuit dans les Deux-Sèvres, dans la petite commune de Moncoutant-sur-Sèvre, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 février.

Erwan disparaît sur le parking de la discothèque

C'est là, à la discothèque La Morinière, que le jeune homme étudiant en BTS banque à Poitiers, passait la soirée avec ses amis, avant d'être "mis dehors par le videur vers 2h-2h30 du matin", selon le témoignage de sa mère.

Le caissier de l'établissement l'aurait alors aperçu "en train d’escalader la butte de terre, à travers les ronces, pour rejoindre la route départementale 744. C’était très dangereux", rapporte Ouest France. Le caissier aurait tenté de l'empêcher de poursuivre son trajet, avant qu'Erwan ne regagne finalement le parking.

Le jeune homme s'installe alors sous un lampadaire, avant de disparaître vers 2h30 dans la pénombre, comme l'ont révélé les images de vidéosurveillance. Selon Karine, le téléphone de son fils a borné pour la dernière fois près de l'établissement à 2h50. Ayant perdu sa trace, ses copains ont très vite donné l'alerte.

Un garçon "sans histoire"

D'après des informations de BFM TV, Erwan était "fortement alcoolisé" et a été mis à la porte par les vigiles pour un incident "sans gravité". "Il est évoqué par la famille et des copains des comportements inhabituels de la part d’Erwan", a ajouté Louis-Marie Guérinau, maire de Saurais, la commune où le jeune homme a grandi.

Il ajoute qu'Erwan est "très discret, quelqu’un de bien intégré dans la vie sociale locale, quelqu’un sans histoire". Sa mère évoque également "un adolescent sain, sans problèmes, qui n'a pas l'alcool mauvais".

Où en sont les recherches ?

La police, aidée par une équipe cynophile et une brigade nautique, a ratissé les alentours de La Morinière durant toute la journée du dimanche 11 et du lundi 12 février, mais en vain. De son côté, la famille a organisé une battue en parallèle et a publié un appel à l'aide sur les réseaux sociaux.

Aucune piste n'est écartée pour l'heure. Si les recherches ne sont pas concluantes ce mardi, la brigade nautique de la Rochelle sera mobilisée mercredi.

VIDÉO - Disparition d'Erwan dans les Deux-Sèvres : "Ce n'est pas un adolescent à problèmes" affirme sa mère