Les erreurs qu'on commet encore trop souvent quand on porte un masque

·2 min de lecture

Certaines annulent carrément tous les bénéfices de la protection. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, nos vies ont drastiquement changé. Nous vivons désormais au rythme des confinements et des couvre-feux, en respectant les distances physiques et en portant un masque dans de nombreux endroits. L'épidémiologiste Rashid Chotani le rappelle, «porter un masque ralentit la circulation du virus, ce qui permet de diminuer le nombre d'hospitalisations et le taux de mortalité». Mais selon une nouvelle étude américaine conduite par l'entreprise de masques signs.com, on ferait encore beaucoup d'erreurs dans notre usage de cette protection. Parmi les 1.000 personnes interviewées, 35% ont avoué ne pas se laver les mains avant de mettre un masque et 43,7% ont admis l'enlever sans se les nettoyer au préalable. Pourtant, Rashid Chotani rappelle que ces gestes d'hygiène sont nécessaires afin d'éviter la propagation du virus. Laver et ranger ses masques correctement Une deuxième erreur fréquemment commise consiste à partager son masque avec ses proches. Gan Eng Cern, chirurgien ORL, explique que «les masques en tissu absorbent les gouttelettes et la sueur. S'ils sont portés par une autre personne que vous, vous propagez vos fluides avec les autres.» De plus, en dehors du Covid-19, chaque personne est porteuse de pathogènes qui peuvent être transférés par les masques, assure Rivka Abulafia-Lapid, maîtresse de conférences en virologie à l'Université hébraïque de Jérusalem. En revanche, une fois votre masque lavé, il n'y a pas de danger à ce qu'une autre personne le porte. Concernant les masques en tissu, il est primordial de les laver après chaque utilisation. Pourtant, la récente étude révèle que beaucoup de gens ne le font pas aussi régulièrement qu'il le faudrait, ce qui diminue l'efficacité de la protection. L'immunologiste... Lire la suite sur Slate.fr.