Publicité

« Erreur politicienne » : Jean-Luc Mélenchon s'en prend à Stéphane Séjourné qui refuse d'accuser l'État juif de génocide

Jean-Luc Mélenchon, figure de proue de La France insoumise, a vivement critiqué Stéphane Séjourné, le nouveau ministre des Affaires étrangères, après son refus d'accuser Israël de génocide dans un contexte de conflit violent l'opposant au Hamas. « Accuser l'État juif de génocide, c'est franchir un seuil moral. On ne peut exploiter la notion de génocide à des fins politiques », avait estimé le chef de la diplomatie à l'Assemblée nationale, mercredi 17 janvier. Dans un communiqué repris jeudi 18 janvier par Le Parisien, l'ancien candidat à la présidentielle a qualifié cette position d'« erreur politicienne ». « Quand on est le ministre des Affaires étrangères d'un pays qui est partie prenante de la Convention de 1948 pour la prévention et l'interdiction des génocides, on doit peser chaque mot et chaque virgule. Parler comme ça, c'est laisser entendre qu'une conclusion de la CIJ qui (…) se prononcerait sur un génocide, ne serait pas admise par la France, qui considérait que c'est une limite franchie », a déploré l'Insoumis.

Cette passe d'armes survient dans le contexte de la saisine de la Cour internationale de Justice (CIJ) par l'Afrique du Sud, qui accuse Tel-Aviv de génocide envers le peuple palestinien dans la bande de Gaza. Jean-Luc Mélenchon s'était d'ailleurs rendu à La Haye, la semaine passée, pour soutenir les allégations de Pretoria, a précisé Le Parisien.

À lire aussi Guerre Israël-Hamas : Jean-Luc Mélenchon souhaite des sanctions économiques contre l’État h...


Lire la suite sur LeJDD