Ernotte annonce des quotas de réalisatrices à France Télévisions dès 2020

Delphine Ernotte, le 13 septembre 2019 à La Rochelle

Paris (AFP) - France Télévisions mettra en place des quotas pour les femmes réalisatrices à partir de 2020, avant de les étendre à "l'ensemble des créateurs", a annoncé jeudi sa patronne Delphine Ernotte lors des Assises de la parité et de la diversité au cinéma.

"Le regard sur une œuvre est souvent porté par son ou ses créateurs, qu'il soit auteur, producteur, réalisateur ou "showrunner" comme le disent les anglo-saxons. Ces métiers sont aujourd'hui essentiellement occupés par des hommes", a expliqué la dirigeante, qui défend l'égalité femmes/hommes depuis son arrivée dans le groupe.

"Même lorsque les équipes de tournage sont paritaires, c'est souvent ces fonctions qui vont déterminer le regard qui est ressenti par le spectateur. C'est pourquoi, dès 2020, nous mettrons en place des quotas, pour les femmes réalisatrices pour commencer, et de manière plus étendue à l'ensemble des créateurs", a-t-elle annoncé.

Sans chiffrer les quotas, elle a indiqué que le groupe ferait de même "pour favoriser l'inclusion sociale, et la diversité des origines sociales, culturelles ou géographiques".

Revenant sur le mouvement #MeToo et la prise de parole d'Adèle Haenel, la dirigeante a également annoncé que le groupe audiovisuel public allait nommer "un référent harcèlement sexuel sur chacun des tournages pour que les victimes puissent avoir toujours un interlocuteur et une oreille attentive qui empêche ainsi à une quelconque omerta de prendre forme". Le groupe compte demander à ses partenaires de faire de même.

Faisant valoir sa propre expérience en tant que première femme à la tête de France Télévisions, Delphine Ernotte a en outre détaillé les mesures en faveur de l'égalité déjà prises par le groupe, notamment avec des programmations spéciales ou les quotas d'expertes à l'antenne.

"En 2015, parmi les experts, il n'y avait que 20% de femmes sur la télévision publique, qui se trouvait pourtant bien en avance par rapport aux chaînes privées. Nous avons décidé de fixer un quota de femmes expertes, sous l'égide du CSA", a-t-elle rappelé.

"Mais en guise de quota, j'ai dit clairement notre objectif : atteindre la parité en 2020. En 2018, elles étaient 41% et je ne doute pas que nous atteindrons notre objectif de 50% en 2020", a assuré la dirigeante.