Eric Zemmour, Xavier Bertrand: au Congrès du RN, Marine Le Pen ironise sur les prétendants à droite

·2 min de lecture
Marine Le Pen lors du congrès du RN. - RAYMOND ROIG / AFP
Marine Le Pen lors du congrès du RN. - RAYMOND ROIG / AFP

La présidente fraîchement réélue du Rassemblement national n'a pas mâché ses mots, ce week-end, à l'occasion du congrès du Parti à Perpignan, en évoquant ses rivaux, officiels ou hypothétiques, de droite à l'élection présidentielle de 2022.

"Avec Xavier Bertrand, c'est votez pour moi au premier tour... Votez pour Macron au deuxième!", a-t-elle ironisé, appelant à "laisser décanter les choses".

Marine Le Pen prédit une bataille "saignante" à droite

Fort de sa réélection écrasante dans les Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui s'est officiellement déclaré candidat pour la présidentielle de 2022 à droite, n'a pas caché ses ambitions pour le scrutin ces derniers jours.

"Maintenant, tout le monde a compris que la présidentielle est désormais un match à trois. Le match à deux [RN-LaREM, ndlr] a du plomb dans l'aile", a-t-il ainsi assuré aux Échos.

Au-delà, Marine Le Pen s'est frottée les mains devant la perspective de déchirements de la droite au moment de se choisir un champion.: "Ça va être saignant entre eux. Ça va ouvrir une guerre entre les potentiels candidats, la droite va retomber dans ses errements traditionnels".

Zemmour? "De la politique fiction"

Deuxième cible de Marine Le Pen: Éric Zemmour, dont la candidature à la présidentielle se précise peu à peu. "C'est de la politique fiction", a d'abord affirmé la présidente du RN. "Tant qu il n'a pas fait sa déclaration de candidature, j'ai des doutes", a-t-elle ajouté.

"Les électeurs ont une forme d'intelligence collective", a-t-elle poursuivi. "Il va se passer la même chose qu'avec Nicolas Dupont-Aignan. Il y a l'attrait de la nouveauté, mais les Français en reviennent." Selon elle, l'électorat, à terme, préfèrera "plutôt la solidité, la clarté des positions", à une "aventure" politique.

À dix mois de l'élection présidentielle, selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé mercredi, le président de la République sortant est crédité de 29 à 31% des intentions de vote, tandis que Marine Le Pen récolte 23 à 25% des suffrages exprimés. Ensuite, viendrait un candidat de droite, Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez ou Valérie Pécresse, avec respectivement 14, 12 et 11% des voix.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles