Eric Zemmour : pourquoi il a refusé de s’associer à Marion Maréchal

Eric Zemmour et Marion Maréchal Le Pen, cela ressemble à une combinaison rêvée pour les partisans de l'extrême-droite. Et si l'on en croit un article du Point d'avril 2019, cette alliance aurait presque pu avoir lieu lors des dernières élections européennes. C'était du moins le projet de Paul-Marie Coûteaux, un "agent matrimonial politique" comme le qualifie le journal, à qui l'on doit, entre autre, la rencontre entre Marine Le Pen et Florian Philippot. C'est lui qui aurait soumis le projet à la nièce de Marine Le Pen, récemment désavouée par sa tante pour ses propos polémiques, et à l'essayiste, condamné pour provocation à la haine raciale. Ces derniers auraient considéré l'idée sans qu'aucun ne se lance. Du côté du polémiste, l'idée d'une carrière en politique ne semblait pas d'actualité.

Eric Zemmour : pas encore prêt à changer de rôle ?

« Ils m'ont écouté poliment. Ils n'ont pas écarté l'idée de premier abord. Ils ne l'ont pas trouvée farfelue. Je crois que chacun des deux avait de bonnes raisons de dire oui et de dire non », expliquait au Point Paul-Marie Coûteaux. Du côté d'Eric Zemmour, l'idée de partir pour le Parlement européen ne semblait pas l'emballer et ce pour une bonne raison. "Il considère que son rôle qui consiste à infuser ses idées dans la société en vendant des livres et en participant à des émissions est utile", nous apprend l'article. Une mission qu'il continue d'exercer. Malgré des propos violemment critiqués et souvent démontrés comme mensongers, il apparait

Retrouvez cet article sur GALA

VIDÉO - Michael Youn a appris que sa femme le trompait dans un magazine people
Jean-Luc Delarue : comment son fils Jean grandi sans lui ?
Nicolas Sarkozy réagit vivement aux nouvelles révélations sur l’affaire Bismuth
Meghan Markle et Harry : et s’ils monnayaient des infos croustillantes sur la Firme ?
"Un tsunami" : Léa François (Plus belle la vie) évoque ses premiers mois de maman