Eric Zemmour lâché par son éditeur Albin Michel à l'approche de la présidentielle

·3 min de lecture
Eric Zemmour le 22 avril 2021 à Paris - JOEL SAGET © 2019 AFP
Eric Zemmour le 22 avril 2021 à Paris - JOEL SAGET © 2019 AFP

Une campagne internet et des affiches à son effigie placardées dans Paris, une tribune permanente à la télévision - en tout cas quotidienne sur CNews - des rumeurs de plus en plus pressantes de candidature à la présidentielle, et un potentiel électoral mesuré à 18 points par l'Ifop. Oui, mais plus d'éditeur. Eric Zemmour se retrouve en plein chaud-froid en ce début de semaine.

L'intellectuel, héros autant que héraut de la droite dure, a en effet confirmé ce lundi soir dans Face à l'info - l'émission présentée par la journaliste Christine Kelly où il officie tous les jours - que son éditeur habituel, Albin Michel, venait de lui annoncer qu'il ne publierait pas son prochain essai, qu'il assure "quasiment terminé".

"Je suis un peu perturbé", a-t-il lancé. "J’ai reçu la semaine dernière une lettre de mon éditeur Albin Michel annonçant qu’il ne souhaitait plus m’éditer". Il a encore ajouté que son ouvrage devait initialement paraître entre "la mi et la fin septembre".

"Albin Michel n'a pas tenu le choc"

S'il s'est montré peu disert sur cette soudaine défaillance d'édition en plateau, Eric Zemmour a déjà préparé sa réplique. L'hebdomadaire Le Point a ainsi dévoilé sur son site internet le contenu d'un communiqué que le chroniqueur devrait rendre public dans la journée de ce mardi:

"Albin Michel rompt unilatéralement sa relation commerciale avec Éric Zemmour au mépris du contrat qui les lie. Albin Michel vient de décider de jeter aux orties ses engagements envers Éric Zemmour. Le chroniqueur vedette de CNews est pourtant depuis 10 ans l'un des auteurs phares les plus rentables de l'éditeur parisien. Juste à l'entrée de la grande torpeur de l'été, le moment ne pouvait pas être mieux choisi pour torpiller le livre très attendu qu'Éric Zemmour devait faire paraître à la rentrée de septembre."

Le texte se tient coi sur les raisons du divorce, mais un proche d'Eric Zemmour a toutefois glissé à notre antenne ce mardi: "Albin Michel n'a pas tenu le choc des rumeurs" (présidentielles donc, NDLR).

Un "ouvrage extrêmement puissant" puis plus rien

Que les vélléités de campagne d'Eric Zemmour aient ou non hérissé Albin Michel, on remarque qu'auparavant le chroniqueur - et ses recettes - y avaient plutôt soulevé l'enthousiasme. Le Point a d'ailleurs exhumé les propos de Lise Boëll, directrice éditoriale "non-fiction" d'Albin Michel, dans un entretien rapporté par Valeurs Actuelles.

Dès août 2020, celle-ci y faisait la réclame du prochain livre de celui qui dispose aussi d'une émission sur Paris Première: "Ce sera un ouvrage extrêmement puissant, je n'ai pas peur d'affirmer qu'il connaîtra le même succès d'édition que Le Suicide français."

Comme le rappelait ici Capital, Eric Zemmour a vendu 500.000 exemplaires de son Suicide français pour la seule année 2014. Il ne s'agissait ni de la première ni de la seule collaboration entre Eric Zemmour et Albin Michel. Il y avait déjà publié son Bûcher des vaniteux, puis son Bûcher des vaniteux 2. Plus tard, il leur a encore confié Un quinquennat pour rien et Destin français. Son destin éditorial devra en tout cas s'écrire ailleurs.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles