Eric Zemmour : le CSA demande aux médias de décompter son temps de parole

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Eric Zemmour est de nouveau dans le viseur du CSA. Ou du moins il est surveillé pour le temps de parole dont il bénéficie au quotidien dans son émission Face à l'info présentée par Christine Kelly sur CNews. En effet, depuis quelques mois, la rumeur selon laquelle le polémiste se présenterait à l'élection présidentielle de 2022 enfle de plus en plus. Et l'éditorialiste ne fait rien pour dissiper le mystère. Déjà en juin dernier, il s'était mis en conflit avec son éditeur de l'époque Albin Michel. La maison d'édition avait annoncé lâcher son auteur parce qu'il comptait se présenter à la présidentielle. Mais Eric Zemmour avait démenti formellement. Pourtant, les bruits de couloir ne se sont pas arrêtés pour autant et, devant cette évidence, plusieurs personnalités politiques ont réclamé que l'ex-journaliste du Figaro se retire de Face à l'info, au nom de l'égalité entre les futurs potentiels candidats à l'élection présidentielle.

Peut-être sera-t-il forcé de le faire, vu la dernière annonce du Conseil supérieur de l'audiovisuel. Dans un communiqué de presse, le CSA informe de la décision rendue ce mercredi : "Le collège a décidé de demander aux médias audiovisuels de décompter les interventions de Monsieur Éric Zemmour portant sur le débat politique national. Cette décision s'appliquera à compter du 9 septembre 2021." Autrement dit, à partir de ce jeudi, les temps de parole du polémiste devraient donc être pris en compte. Le CSA s'explique : "Au regard des récents développements, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Le journaliste et présentateur Amobé Mévégué (RFI, France 24) est décédé à l'âge de 53 ans
Paul Larrouturou explique pourquoi il a décidé de quitter Quotidien : "J'ai besoin de me mettre en danger"
Exclu. Les Gayat (Familles nombreuses), victimes de harcèlement sur les réseaux sociaux, ont déjà déposé plainte : "On ne sait jamais jusqu’où ça peut aller…"
Clémentine Sarlat enceinte : la journaliste sportive annonce attendre son troisième enfant, "C'est un bébé surprise" (PHOTO)
"Vous m'aviez hurlé dessus…" : Thierry Ardisson et de Sonia Devillers s'expliquent en direct sur la brouille qui les a opposés (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles