Eric Zemmour candidat ? : « Nous ne sommes pas inquiets », assure le porte-parole du RN

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Zemmour : "Nous ne sommes pas inquiets" assure le porte-parole du RN

Ils sont maires, conseillers régionaux ou départementaux et sont donc en quelque sorte des rescapés de la déroute électorale aux élections intermédiaires du parti de Marine Le Pen. Alors que l’on dit le parti d’extrême droite mis à mal par le trouble-fête Eric Zemmour et par une fuite des cadres et militants déçus par les choix de la direction, ils affichent une foi sans retenue envers leur championne. A l’image de Julien Sanchez, maire de Beaucaire et porte-parole du RN. « Marine Le Pen n’a pas changé. Cela reste quelqu’un de fort, de constant, de dynamique, on est tous prêts à se lancer avec elle pour cette élection présidentielle. »

On est là pour gagner l’élection présidentielle

Enfermés toute la journée au Théâtre le forum pour penser stratégie du parti et bonne gouvernance dans les territoires, ils affichent leur enthousiasme pour les 8 mois à venir. « Dans ce qu’attendent nos compatriotes, il y a peu de doute que nos propositions, nos thématiques sont celles qui sont attendues. Après est-ce qu’on va gagner l’élection présidentielle ? C’est pour ça qu’on est là et qu’on a confiance. Sinon on serait en ce moment à la plage à Fréjus », affiche tout sourire Amaury Navarranne, conseiller régional de PACA et conseiller municipal de Toulon.

Pas de baignade en ce week-end de septembre ensoleillé, mais une dynamique enclenchée en vue de la campagne présidentielle. A droite de l’échiquier politique, le polémiste Eric Zemmour fait beaucoup parler de lui. Mais au RN, il semble moins déranger qu’on ne le pense, voire on y voit une opportunité. « Plus il y a de candidats qui portent nos messages ou qui sont proches de nous, et plus on aura du temps de parole. Et au final ce sera Marine Le Pen qui sera au second tour. On espère alors qu’il appellera à voter pour elle », se veut confiant Julien Sanchez.

« Marine le Pen n’est pas hors-jeu »

Certains, non sans une certaine malice, relativisent l’omniprésence (...) Lire la suite sur Public Sénat

A Fréjus, Marine Le Pen passe à l’offensive et rassure ses troupes

« Xavier Bertrand a besoin du soutien de notre parti », rappelle Gérard Larcher

[Info Public Sénat] Primaire : les nouveaux statuts de LR prévoient une clause anti Zemmour

François-Xavier Bellamy ne ferme pas la porte à la participation d’Éric Zemmour au congrès LR

Éric Zemmour « dresse un constat que partagent beaucoup de Français », estime Éric Ciotti

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles