Eric Zemmour boulimique des réseaux sociaux : pourquoi il mise aussi sur des jeux vidéos et une application ?

·1 min de lecture

Tandis que Jean Castex a annoncé ce 27 décembre de nouvelles jauges pour les grands rassemblements (à l'exception des meetings politiques) et a interdit les présentations de voeux, en janvier prochain, la campagne d'Eric Zemmour ne devrait pas souffrir de censure. En effet, dans les colonnes du Parisien, on apprend ce 28 décembre comment son équipe s'organise pour draguer un électorat sur la Toile.

"Le numérique est l’élément central de la campagne. Ça permet de faire venir à nous des influenceurs et des compétences techniques", explique en effet Samuel Lafont, directeur du pôle numérique de la campagne d’Eric Zemmour, ce mardi, à nos confrères.

C'est ainsi que le candidat à la présidentielle de 2022, historiquement réfractaire aux médias sociaux du temps, a changé d'avis. A l'époque où il n'était encore qu’un modeste éditorialiste, il ne comprenait même pas l'idée que les journalistes tweetent, il est aujourd'hui sur 10 réseaux sociaux différents, histoire d'occuper le terrain numérique au maximum.

À lire également

"Idiots", "pitoyable" : Eric Zemmour condamne ceux qui ont menacé de mort Raquel Garrido et Alexis Corbière, mais...

Et pour cause, en accord avec Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles