Eric Piolle, portrait d’un ascète ambitieux

·2 min de lecture

C’est l’autre écolo. Celui qui pourrait faire de l’ombre à Yannick Jadot. A Grenoble, le maire qui se rêve président cultive depuis 2014 le terreau de sa croissance durable. Ses méthodes rigides, sa conception de la laïcité ouverte ou de la sécurité font grincer des dents. Lui n’en démord pas… 

Je prépare mon mandat présidentiel. » Enjambant les primaires, pourtant ardues, de son parti, Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble, plastronne. On comprend mieux pourquoi c’est lui qui, aux universités d’été EELV, animait « l’atelier de la gagne »… Ces dernières semaines, le candidat a visité toutes les régions, ouvert une plateforme Internet et constitué son équipe autour d’un trio : un ancien MoDem – Augustin Augier, le fils de Marielle de Sarnez –, une élue municipale EELV à Hénin-Beaumont, fief du RN – Marie Tondelier –, et un LFI, ex-directeur de campagne du député François Ruffin – Mathieu Bosque. Le voici prêt, assure-t-il, à diriger la France, car voilà son secret : « Grenoble est un exercice du pouvoir. » Déroutant personnage que cet ingénieur, fils d’une sociologue et d’un géographe, arrivé chez les écologistes voici dix ans, et le premier d’entre eux à remporter, en 2014, une ville de plus de 100 000 habitants. Sec comme un grimpeur de rochers, enfilant dès l’aube les kilomètres sur son vélo d’appartement, il reçoit chez lui à 23 heures, partageant une tisane dans des mugs décorés de photos de ses quatre enfants, tandis que son épouse, Véronique, ingénieure chez Raise Partner, société vendant des logiciels de gestion de risques financiers, propose de la brioche aux pralines. Des livres éparpillés, quelques dessins punaisés et, dans un coin, son ordinateur posé sur un échafaudage de DVD, les intégrales de « Friends » et d’« A la Maison-Blanche ».

Lire aussi:Eric Piolle, candidat en 2022? Réponse après les régionales

Dormant peu, Eric Piolle travaille beaucoup. Son corps est une machine endurante et frugale. Il ne déjeune jamais, convaincu des bienfaits du jeûne sur l’introspection spirituelle. « Nous(...)


Lire la suite sur Paris Match