Fin de garde à vue pour Eric Piolle, maire EELV de Grenoble

·2 min de lecture
FIN DE GARDE À VUE POUR ERIC PIOLLE, MAIRE EELV DE GRENOBLE

PARIS (Reuters) - Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle est ressorti libre de garde à vue mardi en fin d'après-midi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur des soupçons de favoritisme.

"Je me suis mis au service de la justice évidemment, en tant que patron de l'administration municipale c'est bien normal et donc j'ai répondu à leurs questions", a déclaré Eric Piolle à la presse.

Le quotidien local Le Dauphiné Libéré https://www.ledauphine.com/faits-divers-justice/2021/06/01/eric-piolle-en-garde-a-vue-dans-l-enquete-sur-l-organisation-de-la-fete-des-tuiles a fait état le premier en début de matinée de cette garde à vue, portant sur les conditions d'attribution de l'organisation de la Fête des Tuiles, un événement créé en 2015 par la municipalité iséroise, dirigée par Eric Piolle depuis 2014.

L'enquête, ouverte au printemps 2018 sur signalement de la Chambre régionale des comptes, vise à établir si une association locale, Fusées, a été privilégiée lors de l'attribution de l'organisation des deux premières éditions de cette fête, pour des montants respectifs de 123.000 et 128.000 euros, selon le quotidien.

La municipalité affirme qu'une mise en concurrence n'était pas nécessaire pour l'attribution de ces marchés publics, précise Le Dauphiné Libéré.

"Il n'y a rien de nouveau aujourd'hui par rapport aux éléments que vous avez pu lire dans le rapport de la chambre régionale des comptes et dans la réponse de la ville au rapport de la chambre régionale des comptes", a précisé Eric Piolle en sortant de son audition.

"Il n'y a pas besoin de nier quoi que ce soit", a-t-il répondu à l'interrogation d'un journaliste sur les soupçons de favoritisme. "C'est un débat technique" portant "sur le choix entre deux procédures de marchés publics", a-t-il expliqué.

Eric Piolle, considéré comme un candidat potentiel des écologistes pour l'élection présidentielle de 2022, a été entendu dans les locaux de la police judiciaire de Valence, dans la Drôme, où il a été convoqué par la brigade financière, rapporte le quotidien.

(Rédaction de Paris)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles