Eric Dupond-Moretti veut l'indépendance du parquet et restaurer la présomption d'innocence

Geoffroy Clavel

POLITIQUE - Il n’y aura pas de guerre mais des réformes au pas de charge. Bombardé au ministère de la Justice, le désormais ancien avocat pénaliste Éric Dupond-Moretti, terreur des prétoires et honni par les syndicats de magistrat, a promis du dialogue à ses détracteurs mais aussi des réformes emblématiques d’ici la fin du quinquennat.

Lors de la passation de pouvoir avec sa prédécesseure Nicole Belloubet ce mardi 7 juillet, l’ancien avocat de Jérôme Cahuzac et de Georges Tron n’a pas évoqué les critiques des féministes qui lui reprochent son hostilité à #MeToo et à la loi Schiappa sur le harcèlement de rue. Mais il a promis ”à toute la famille judiciaire” qu’il serait le garde des Sceaux “du dialogue” et qu’il ne ferait “de guerre à personne”.

Après la nomination de ce tonitruant ténor du barreau, souvent critique envers les juges et le parquet, l’USM, principal syndicat de magistrats, avait dénoncé lundi une “déclaration de guerre à la magistrature”.

“Antiracisme” et cap sur le parquet

Rappelant non sans émotion les origines modestes de sa mère italienne, “EDM” s’est présenté comme un “garde des Sceaux de sang mêlé” dont le ministère “sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme”. 

Surtout, il entend mettre à profit le temps qui lui reste pour tenter d’imposer des réformes hautement sensibles et qui traînent dans les tiroirs de la place Vendôme depuis des années. Le nouveau ministre de la Justice a déclaré vouloir être “le garde des Sceaux qui portera enfin la réforme du parquet lors d’un congrès”, au coeur de récurrentes critiques sur l’indépendance de la Justice. 

Cette réforme, un temps promise par François Hollande puis envisagée par Emmanuel Macron, nécessite une révision constitutionnelle.

Ira-t-il jusqu’à remettre en question la place du Parquet national financier? “Des méthodes de barbouzes!”: fin juin, l’avocat s’emportait avec sa verve habituelle contre le PNF qui a épluché ses factures téléphoniques détaillées (“fadettes”), comme celles de...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



Notre objectif est d'assurer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs et de créer une communauté respectueuse de chacun. Nous travaillons à l'amélioration de cette expérience et pendant cette période, le module commentaires a la fin de nos articles n'est pas disponible. Merci de votre compréhension.