Eric Dupond-Moretti mis en examen pour prise illégale d'intérêts

·1 min de lecture
ERIC DUPOND-MORETTI MIS EN EXAMEN POUR PRISE ILLÉGALE D'INTÉRÊTS

PARIS (Reuters) - Le ministre français de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a été mis en examen dans le cadre d'une enquête pour soupçons de prise illégale d'intérêts, ont annoncé vendredi ses avocats qui ont fait savoir qu'ils contesteraient cette décision.

"Le ministre de la Justice a été convoqué pour être mis en examen, sans surprise, il a été mis en examen", a déclaré Me Christophe Ingrain, l'un de ses avocats.

"Nous allons évidemment contester la mise en examen dès la semaine prochaine", a-t-il ajouté.

Le Garde des Sceaux, qui dit avoir respecté les règles et dénonce un acharnement des syndicats de magistrats, a quitté sans un mot vendredi en début d'après-midi la Cour de justice de la République (CJR), la juridiction chargée de juger les ministres devant laquelle il était convoqué.

Dans un communiqué, le Premier ministre Jean Castex a dit prendre acte de la mise en examen d'Eric Dupont-Moretti, disant y voir "un acte courant dans la gestion d’une administration".

"Le Premier ministre lui renouvelle toute sa confiance et lui demande de poursuivre l’action de réforme et de confortement des moyens accordés au service public de la Justice", dit encore ce communiqué".

Une information judiciaire a été ouverte en janvier dernier contre Eric Dupond-Moretti en raison de ses anciennes activités d'avocat, à la suite d'une plainte déposée par l'association Anticor et deux syndicats de magistrats. Elle a entraîné une perquisition au ministère de la Justice début juillet.

(Reportage Tangi Salaün et Nicolas Delame, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles