Eric Dupond-Moretti accusé de "violences psychologiques" et "menaces" par une avocate, une plainte a été déposée

·1 min de lecture

Eric Dupond-Moretti se retrouve dans la tourmente. Depuis qu’il a été nommé ministre de la Justice d’Emmanuel Macron, celui qui est considéré comme un ténor du barreau ne fait pas l’unanimité et essuie de vives critiques de toutes parts. Mais ce mercredi 22 septembre, ce sont les journalistes de Mediapart qui ont mis en lumière une affaire qui risque de faire plus de bruit encore. Dans une enquête dévoilée ce jour, on apprend que l’avocate Nathalie Tomasini a déposé plainte contre Eric Dupond-Moretti pour "violences volontaires de nature psychologique" et "menaces". Selon son récit, les faits se seraient déroulés devant la cour d’assises d’Evreux en février 2020.

Nathalie Tomasini et Eric Dupond-Moretti étaient alors réunis à l’occasion d’un procès pour un féminicide. Le ministre défendait l’accusé, tandis que sa consoeur défendait les parties civiles, à savoir la tante et la mère de la victime. Pour rappel, Nathalie Tomasini a, par le passé, défendu Jacqueline Sauvage, une mère de famille victime de violences conjugales qui avait tué son époux. L’avocate dénonce le "comportement violent, agressif et scandaleux" d’Eric Dupond-Moretti. Elle assure que le ministre de la Justice s’en serait pris à elle ainsi qu'à sa consoeur, Me Janine Bonaggiunta, en les traitant de "hontes du barreau", de "commerçantes du malheur" ou encore d’"hystériques" et de "salop*ries de pu***". Un récit corroboré par les témoignages des clientes des deux avocates. La tante de la victime défendue par les avocates (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"Nous ne sommes pas tirés d'affaire" : Arnaud Fontanet craint une reprise de l’épidémie à l’automne
Port du masque pour les enfants à l'école primaire : fin de l'obligation dans certains départements
L'Élysée est un "accident de parcours" selon la mère d'Emmanuel Macron, qui aurait préféré que son fils fasse autre chose dans la vie
Mort de l'influenceuse Gabby Petito : son dernier SMS troublant qui a fait craindre le pire à sa mère
Mort de l'influenceuse Gabby Petito à 22 ans : les causes de son décès dévoilées par les enquêteurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles