Eric Dupond-Moretti : 70 000 euros par mois... ce salaire qu'il a perdu en devenant ministre

·1 min de lecture

La nomination à un ministère suppose pour beaucoup une augmentation de revenus, mais pas pour Eric Dupond-Moretti. Le salaire du garde des Sceaux est presque dix fois moins élevé que celui qu'il percevait en tant qu'avocat, suite à son entrée dans le gouvernement d'Emmanuel Macron en juillet dernier.

Dans Le Point, cité par le site Capital le vendredi 9 octobre, on apprend que le compagnon d'Isabelle Boulay déclarait auparavant 70 000 euros d'honoraires, sans compter les droits d'auteur qu'il a perçus et ses investissements défiscalisés. Aujourd'hui, ses revenus mensuels restent élevés comparé à la moyenne, mais ont considérablement baissé.

Dans le documentaire L'ogre de la justice, diffusé sur BFMTV le 12 octobre, il est annoncé que l'avocat "touche [...] 10 136 euros bruts par mois" en qualité de ministre, soit "beaucoup moins que quand il portait la robe". Le journaliste Dominique Rizet commente dans le documentaire : "C'est quelqu'un qui a gagné beaucoup d'argent. Il m'a dit il n'y a pas longtemps 'Je gagnais dix fois plus quand j'étais avocat'."

Eric Dupond-Moretti reste, malgré cette confidence, très secret sur son patrimoine. Propriétaire d'une maison à Nice et de 3,5 hectares de vigne à Collioure, il a traîné des pieds au moment de déposer sa déclaration d'intérêt et de patrimoine à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique après son entrée au gouvernement.

Le ministre de la Justice a déclaré en août dernier qu'il "n'aime pas la transparence", et que ses (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle : ce post énigmatique et très critique fait par sa meilleure amie Jessica Mulroney
Jean-Paul Belmondo ivre : sa folle nuit avec Michel Boujenah "à 7h du matin en caleçon"
Le prince Charles a déclaré avoir “vécu dangereusement” en admettant publiquement son adultère
PHOTO - Aude (L’amour est dans le pré) a perdu 30 kg : la touchante raison de sa perte de poids
Carla Bruni et Nicolas Sarkozy : ce gros couac à leur mariage