Eric Drouet: "J'ai jamais dit que je voulais aller à l'Élysée pour tout casser"

1 / 2

Gilets jaunes: Éric Drouet interpellé pour manifestation non déclarée à la Concorde à Paris

Éric Drouet, l'un des visages des gilets jaunes, a été interpellé ce mercredi soir place de la Concorde à Paris pour manifestation non-déclarée.

Mercredi, Eric Drouet, l'une des figures des gilets jaunes a été vivement critiqué par les ministres François de Rugy et la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa pour avoir lancé un appel à "entrer dans l'Élysée" samedi. En fin de matinée jeudi, le chauffeur routier de Melun a réagi dans une nouvelle vidéo postée sur le groupe Facebook "La France énervée":

"Je vois tout ce qui se dit comme quoi je serais un anarchiste, je voudrais remettre les choses au claire. Les premières manifestations se sont approchées à 200 mètres de l'Élysée et je pense que ce sont celles qui se sont le mieux passées. Ensuite, on nous a éloignés de plus en plus de l'Élysée et les manifestations se sont de plus en plus mal passées", a-t-il avancé.

Les gilet jaunes "stigmatisés"

En se filmant à l'aide son smartphone, le gilet jaune de Seine-et-Marne assure: "Je n'appelle pas à la haine, je dis qu'il faut y aller pacifiquement.(...) Il faut arrêter de stigmatiser les gilets jaunes par rapport à la casse. Moins on a été muselé par les forces de l'ordre, mieux ça s'est passé."

Eric Drouet justifie ensuite son appel à rejoindre le palais présidentiel:

"J'ai jamais dit que je voulais aller à l'Élysée pour tout casser, mais pour se faire entendre. Les seuls interlocuteurs qu'on a ce sont les ministres, Premier ministre ou secrétaire d'Etat, jamais...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi