Erdogan menace de dire «au revoir» à l’UE

Libération.fr

Si l’Union européenne n’ouvre pas de nouveaux chapitres de négociations pour l’adhésion d’Ankara, la Turquie lui dira «au revoir», a déclaré mardi le président Recep Tayyip Erdogan. «Vous n’avez d’autre choix que d’ouvrir les chapitres que vous n’avez pas ouverts, a-t-il lancé lors d’un discours dans la capitale turque. Si vous les ouvrez, très bien. Dans le cas contraire, au revoir.»

Depuis le début des pourparlers d’adhésion du pays à l’UE, en 2005, 16 chapitres sur 35 ont été ouverts. Le dernier, en juin 2016, portait sur des questions financières et budgétaires. Mais, déjà houleuses depuis le putsch manqué de juillet, les relations entre Ankara et Bruxelles se sont fortement tendues pendant la campagne pour le référendum sur le renforcement des pouvoirs d’Erdogan, en raison de l’annulation de meetings de ministres turcs en Europe. Il a déjà évoqué un référendum sur la poursuite du processus d’adhésion et s’est prononcé en faveur du rétablissement de la peine de mort, une mesure qui sonnerait le glas de sa candidature pour entrer dans l’Union.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Poutine-Merkel, grises retrouvailles à Sotchi
Etats-Unis Le programme «manger sain» de Michelle Obama annulé par Trump
Qaraqosh, terre compromise pour les chrétiens
A Mossoul, le sanglant baroud de l’Etat islamique
Grèce Contre plus d’austérité, Athènes trouve un accord avec ses créanciers

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages