Erdogan caricaturé par « Charlie Hebdo » : la Turquie promet une réponse « judiciaire et diplomatique »

Source AFP
·1 min de lecture
Recep Tayyip Erdogan s'en prend ouvertement à Emmanuel Macron, ces derniers jours, pour le soutien de ce dernier à la liberté d'expression (illustration).
Recep Tayyip Erdogan s'en prend ouvertement à Emmanuel Macron, ces derniers jours, pour le soutien de ce dernier à la liberté d'expression (illustration).

La Turquie tape du poing sur la table. Mercredi 28 octobre, elle a annoncé qu'elle allait prendre des mesures « judiciaires et diplomatiques » après la publication par l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo d'une caricature du président Recep Tayyip Erdogan. « Les actions judiciaires et diplomatiques nécessaires seront entreprises contre ladite caricature », a déclaré la direction de la communication de la présidence turque dans un communiqué en français, dans un contexte de tensions croissantes entre Ankara et Paris.

La caricature, diffusée en ligne mardi soir, montre Recep Tayyip Erdogan, en tee-shirt et sous-vêtement, en train de boire une bière et de soulever la jupe d'une femme portant le voile, dévoilant ainsi ses fesses nues.

Erdogan remet en cause « la santé mentale » de Macron

Une polémique très vive oppose depuis des semaines le président Emmanuel Macron et son homologue turc, ce dernier étant allé jusqu'à mettre en doute « la santé mentale » du président français à propos de ses prises de position sur l'islamisme radical et la liberté d'expression.

Lire aussi Comment Macron est devenu la tête de Turc d'Erdogan

Charlie Hebdo avait publié des caricatures du prophète Mahomet en 2006, comme d'autres journaux européens, pour défendre la liberté de la presse après que leur publication par un quotidien danois avait provoqué la colère de nombreux musulmans. L'hebdomadaire avait été victime en 2015 d'un attentat djihadiste qui avait fait 12 morts, do [...] Lire la suite