Erdogan accuse les pays occidentaux d'être coupables de «provocation» envers la Russie

© Andrej ISAKOVIC / AFP

Les pays occidentaux se rendent coupables de "provocation" envers la Russie , a déclaré mercredi à Belgrade le président turc Recep Tayyip Erdogan. "Je peux dire très ouvertement que je ne trouve pas que l'attitude actuelle de l'Occident (...) soit la bonne. L'Occident mène une politique basée sur la provocation", a déclaré le chef de l'État turc lors d'une conférence de presse avec son homologue serbe Aleksandar Vucic, en réponse à une question sur la crise énergétique en Europe.

"Nous, Turquie, avons toujours maintenu une politique d'équilibre entre la Russie et l'Ukraine"

"Tant que vous essaierez de mener une telle guerre de provocation, vous ne pourrez pas obtenir les résultats escomptés", a-t-il ajouté. "Nous, Turquie, avons toujours maintenu une politique d'équilibre entre la Russie et l'Ukraine." Si elle a fourni à Kiev des drones militaires, la Turquie a refusé de se joindre aux sanctions occidentales décrétées contre la Russie après le déclenchement de son offensive en Ukraine.

Le président avait déjà imputé mardi la crise énergétique en Europe aux sanctions prises contre la Russie , reprenant à son compte un argument du Kremlin. "L'Europe récolte ce qu'elle a semé. L'attitude de l'Europe envers M. Poutine et les sanctions l'ont conduit, qu'on le veuille ou non, à dire : 'Si vous faites comme cela, je ferai ceci'", avait-il affirmé depuis Ankara.


Lire la suite sur Europe1