Eramet maintient Christel Bories au poste de PDG

·2 min de lecture

PARIS (Reuters) - Eramet a proposé mardi la reconduction de Christel Bories au poste de présidente-directrice générale, dont l'actionnaire principal du groupe minier français, la famille Duval, avait souhaité le départ début mars.

"Le conseil d’administration propose à l’unanimité à l’Assemblée générale des actionnaires (du 28 mai) de renouveler le mandat d’administrateur de Christel Bories pour une durée de quatre ans, étant précisé qu’il proposera aussi à l’issue de l’Assemblée générale la reconduction de Christel Bories dans ses fonctions de présidente-directrice générale", déclare Eramet dans un communiqué diffusé après la clôture de la Bourse.

Le groupe ajoute cependant que "le conseil d'administration souhaite faire évoluer à l'avenir la gouvernance de la société vers une dissociation entre les rôles de président et de directeur général avant la fin du nouveau mandat de Christel Bories".

Selon l'Agefi, la famille Duval, qui contrôle près de 37% d'Eramet, a écrit à l'Etat, deuxième actionnaire du groupe avec un peu plus de 25% du capital et 30% des droits de vote, pour demander le départ de Christel Bories. Mais l'Etat a fait savoir qu'il n'était pas favorable à son remplacement.

La démarche de la famille Duval a surpris. Selon l'Agefi, les Duval sont mécontents de la gestion du fabricant d'alliages Aubert & Duval et de l'unité néo-calédonienne SNL, en plus de la progression de la dette d'Eramet.

Dans son communiqué, le groupe déclare que "le conseil d’administration a évalué positivement l’exercice par Christel Bories de sa mission de PDG dans le cadre de son premier mandat, considérant qu’elle a su conduire le développement du groupe dans un environnement souvent difficile et mener une profonde transformation".

(Jean-Stéphane Brosse)